Sigma 50-500mm F/4,5-6,3 DG OS HSM

Test terrain du Sigma 50-500mm F/4,5-6,3 DG OS HSM
(dernière mise à jour, le 11.09.2016)


Introduction

La plupart des tests sont effectués en laboratoire, probablement par des personnes qui reçoivent le matériel en prêt ou carrément offert.

Je dis ça car avant de me décider à me procurer le fameux « Bigma » (surnom donné à cet objectif par les aficionados), j’ai lu et relu divers essais publiés sur le Net, qui tous en vantent les qualités extraordinaires !

Etant donné que je ne connais personne qui l’utilise… J’ai décidé de faire l’acquisition de ce qui devrait être un « super-télé-zoom » de très grande qualité.

Le 13 Janvier 2016, je ramène donc cet objectif d’une valeur de CHF 1’399.- à la maison.

Voici la bestiole montée sur mon « Canon EOS 5D MkIII »…

Quand on teste un objectif, autant le faire avec un boîtier qui a du répondant et croyez moi, le 5D MkIII est parmi ce qui se fait de mieux, même des années après son lancement !

D’ailleurs certains tests que j’ai lu disent bien que pour tirer le meilleur du « Bigma », il lui faut un capteur 24×36 (Plein format).

Or ceci est totalement FAUX !
Nous verrons ceci plus loin dans ce test…

On déballe la bête et on est surpris par la qualité de la finition qui n’a rien à envier à la concurrence dans les hauts de gamme. Au toucher, en manipulant les divers boutons, ça respire la qualité.

Le pare-soleil se fixe et se verrouille bien, contrairement à celui du « Canon EF 100-400mm F/4,5-5,6 L IS USM » qui m’a donné des sueurs pendant plus de 5 ans tellement de fois j’ai eu peur qu’il tombe du mauvais côté d’un grillage d’aéroport !

La bague de zoom est un peu dure, mais c’est naturel lorsqu’on a 22 lentilles à gérer. En revanche on passe de 50mm à 500mm sans trop mouliner, ni se démettre une épaule, contrairement au 150-600 de chez Tarom avec lequel j’ai raté un grand nombre de photos, car une fois la focale désirée atteinte, l’avion que je visais était déjà passé derrière des arbres (non, ce n’est pas une blague) !

Bref, le premier contact avec le « Bigma » m’a donné très envie de me retrouver en bord de piste avec lui… Jusqu’à ce que j’y sois et là, les choses ont été bien différentes car mon premier « Bigma » avait un défaut de fabrication.

Nous allons donc aborder ce test en 3 étapes…

Etape 1, le premier Bigma (défectueux)

Premières impressions…

Sur un boîtier Canon EOS avec un grip, l’équilibre est parfait, bien qu’il soit assez lourd !

Il est même très lourd… Trop lourd pour crapahuter toute une journée par monts et par vaux avec lui, monté sur un 5D avec un grip et deux batteries. Je ne suis pas une petite nature, mais il vaut mieux prévoir un endroit où pouvoir le poser entre deux séries de prises de vues.

Bien entendu, lorsque l’on utilise ce genre d’optique, on sait que c’est un monstre et on ne s’attend pas à ce que ce soit un poids plume… Donc on ne lui en tiendra pas rigueur, d’autant plus qu’il y a d’autres points négatifs dont on va parler !

Là je fais une parenthèse, car je parle du premier des deux « Bigma » que j’ai eu et qui, je le rappelle, avait un défaut d’usine !

Mon premier Bigma avait du jeu entre la bague de montage et le corps de l’objectif, il vignettait de manière absolument inadmissible dès 240mm et on ne parlera même pas des focales supérieures à 300mm.

De plus, il n’y avait pratiquement aucune accroche AF au delà de 100mm, ce qui n’est juste pas possible avec un super télé-zoom de 500mm.

Un tel zoom doit accrocher même à fond de course, dès qu’on effleure le bouton du déclencheur et même sur des sujets petits à une distance respectable… Il sait le faire, mais je vous expliquerai dans quelques paragraphes, comment y arriver !

Bref… C’était une vraie catastrophe et le 50-500 était en réalité plus ou moins utilisable de 50 à 200mm !

J’ai d’abord contacté Sigma Suisse-romande pour leur montrer des exemples de photos, pour savoir si c’était normal qu’elles soient aussi mauvaises et ils m’ont dit de leur envoyer l’engin tout de suite, car selon eux ce n’était pas du tout normal.

Je l’ai récupéré au bout de presque deux semaines (malgré la fameuse carte de garantie vantée par Sigma qui doit donner plein d’avantages) avec la liste de travaux suivants, effectués, mais sans aucune mention des défauts constatés.

  • Contrôle général
  • Nettoyage général
  • Contrôle objectif
  • Nettoyage objectif
  • Bague de fixation resserrée
  • Netteté contrôlée
  • Zoom contrôlé
  • Autofocus contrôlé

L’objectif avait moins d’une semaine et avait été utilisé deux fois 3 heures, mais le nettoyage semblait déjà s’imposer !

Je me demande vraiment ce qu’il fallait nettoyer à l’intérieur, alors que même l’extérieur n’avait pas encore eu le temps de prendre la poussière !!!

La bague de fixation n’avait effectivement plus de jeu, mais tous les autres défauts étaient toujours bien là… Je me suis vraiment demandé ce qu’ils avaient contrôlé durant ces deux semaines !

Malgré la batterie de vérifications, ces défauts sont donc toujours là.
En revanche, de 50 à environ 220mm il donne des images bluffantes.

Avec moi, pas de tests sur des mires ou des termes techniques incompréhensibles pour le commun des mortels. Les images parlent mieux que des millions de mots !

Je vais donc vous montrer quelques photos capturées avec mon couple « Canon EOS 5D MkIII » et le « Bigma »… Attention, il s’agit de mon premier 50-500, celui qui est défectueux et qui sera remplacé !

D’abord quelques photos publiées sur le site jetphotos.net

99599_1455212815

72161_1453116021

11378_1453115741

60421_1453115518

38461_1453115594

95081_1453116146

 

 

 

 

 

 

 

Je vous mets aussi d’autres images au format 3000×2000 pixels afin qu’elles soient assez grandes pour vous faire une idée de la qualité en grand format, mais qu’elles ne mettent pas une heure à charger.

Avant chaque photo, je vous mets quelques explications sur les conditions ou particularités de la prise de vue.

En dessous vous trouverez un « print » des données EXIF de la photo et mon appréciation personnelle !

Cet parti, avec cette photo d’un Boeing 737-800 de Turkish Airlines en train d’atterrir à Genève avec une lumière plus que mitigée.

B737-800 - Turkish Airlines - GVA 24.01.2016

RGA-TEST-TCJHE-160124-GVA-5D-500-3000-003-FICHE

Pour moi, cette photo est plus que correcte, elle a du piqué, elle est nette, les couleurs sont réalistes… De la très belle image !

La photo suivante est un gros-plan d’une partie de l’A320 de MEA qui porte les inscriptions « 5000th A320 Family », au roulage à courte distance.

A320-200 - MEA - GVA - 24.01.2016
RGA-TEST-ODMRL-160124-GVA-5D-500-3000-004-FICHE

Franchement, là on voit que le « Bigma » en a dans le ventre, mais attention, nous n’avons toujours pas dépassé les 300mm de distance focale !

La suivante est aussi une vue d’assez près, d’un hélicoptère Agusta-Westlan au parking à Zürich.

Agusta-Westland - ZRH - 21.01.2016
RGA-TEST-HBZQK-160121-ZRH-5D-500-3000-003-FICHE

En basse vitesse aussi, la stabilisation est impeccable et ça pique bien… Vous me direz qu’à ISO 100 et F/18 c’est un peu normal à 113mm !

Je continue avec d’autres exemples, avec deux photos du tout nouveau Boeing 777-300ER de Swiss à Genève, l’une en gros plan d’assez près, l’autre de plus loin et plein cadre.

B777-300ER - Swiss - HB-JNA - GVA - 11.02.2016
RGA-TEST-HBJNA-160211-GVA-5D-500-3000-004-FICHE

Encore une fois, nous sommes assez proches avec 167mm et les conditions de lumière étaient excellentes. Pour moi, ça c’est de la très belle photo, mais mon objectivité pourrait être faussée car c’est moi qui l’ai prise.

Au décollage…

B777-300ER - Swiss - HB-JNA - GVA - 11.02.2016
RGA-TEST-HBJNA-160211-GVA-5D-500-3000-007-FICHE

Je pense que là aussi, les choses sont claires… C’est beau !!!

Ma minette norvégienne, Rumba…

Ma norvégienne, Rumba.
RGA-TEST-RUMBA-160212-5D-500-3000-002-FICHE

Même à ISO 1600, avec le 5D MkIII, aucun souci pour des tailles moyennes !

Là j’entends certains dire… « Ce gars est un grand malade… Comment peut-il dire du mal du Bigma ? »

On va y venir tout de suite !

Dans tous ces exemples, je n’ai pas dépassé une seule fois les 287mm, or le Bigma est un 500mm !!!

Regardez ce que cela donne quand on va chercher plus loin… (Toujours avec le premier Bigma… Les Tests du nouveau sont présentés plus loin)

Vignettage
N223GA-160121-ZRH-5D-500-000-FICHE

Dès qu’on essaye d’utiliser le « Bigma » pour des prises de vues sur des sujets plus petits et éloignés, dès 300mm voire même un peu avant, un vignettage totalement inadmissible fait son apparition.

Nous sommes à des années-lumière du léger vignettage dès 450mm annoncé par la plupart des tests officiels !
Là nous ne sommes qu’à 373mm et j’ai été obligé de cadrer très large, dans l’espoir qu’en croppant, je puisse publier cette photo !

Inutile d’y songer, car même après édition, la qualité de la photo est tellement mauvaise qu’elle est indigne de figurer dans une galerie.

Si on pousse le zoom à 500mm, c’est pratiquement la moitié de l’image qui est polluée par le vignettage. On dirait qu’on prend des photos en visant à travers un tunnel !

Depuis son retour de réparation, le vignettage est toujours inacceptable, bien qu’un peu moins prononcé.

Voici un comparatif entre différentes distances focales, après son retour de révision !
Ces photos sont brut, sans aucune retouche sauf la redimension à 1600px

Déjà, pour espérer tirer une photo à fond de zoom, il faut revenir sous la barre des 100mm dans la plupart des cas, sinon il n’y a tout simplement aucune accroche AF.

Je commence donc à 100mm (93mm en réalité)
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-93mm-1600-001
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-93mm-001EXIF

200mm (203mm réels)
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-203mm-1600-001
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-203mm-001EXIF

300mm (287mm)
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-287mm-1600-001
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-287mm-001EXIF

400mm (413mm)
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-413mm-1600-001
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-413mm-001EXIF

et finalement à fond de zoom à 500mm
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-500mm-1600-001
TEST-BIGMA-ZOOM-F8-500mm-001EXIF

Vous l’aurez constaté, le vignettage commence à 200mm, devient vraiment gênant dès 300mm et carrément inacceptable au delà !

Je découvrirai plus tard que cela vient du fait qu’il est monté sur un 24×36 !!!

L’autre très gros défaut du bigma sur un FullFrame est l’accroche AF…

Pour quelqu’un qui fait de la photo d’action, c’est éliminatoire car si on ne peut pas figer un sujet éloigné et le garder bien verrouillé sur l’AF, autant rester à la maison.

Parfois il fallait que je descende entre 50 et 100mm dans l’espoir que l’AF accroche sa cible, surtout par lumière un peu faible, puis zoomer en priant pour que l’AF ne décroche pas pendant qu’on se rapproche… Sinon, c’est foutu car on ne récupère plus le sujet sans revenir en arrière avec le zoom et sur un sujet en mouvement rapide ça ne pardonne pas !

Lors de mes dernières tentatives, l’objectif n’arrivait tout simplement pas à faire une mise au point (même pas un début d’accroche) sur des avions en mouvement à 250mm… Pas besoin, donc, de vous préciser que cet objectif ne permet absolument pas de capturer des objets ou animaux en mouvement, dès qu’on va au delà des 200mm.

Du moins, on n’est jamais sûr qu’il va y arriver, le pourcentage d’échec est donc trop élevé. Par exemple le Dimanche 21 Février, j’ai tout simplement dû m’abstenir de déclencher, pratiquement sur 50% des avions qui me sont passés devant en 3 heures !

Sur ce, je suis retourné au magasin et finalement, après 2 mois de perdus et une saison de « Charters d’hiver » totalement bousillée, ils acceptent de me remplacer mon Bigma !

Je réceptionne donc mon deuxième 50-500 et je me mets au travail !

On ne va pas parler encore et encore de choses qui ont déjà été mentionnées plus haut… Passons à l’essentiel !

L’essentiel étant que cette fois, les choses étaient bien différentes !!!!!

Etape 2

Le nouveau n’accrochait pas non plus au delà de 200mm et il commence aussi avec le vignettage dès 280mm (capteur 24×36 toujours) !

Les photos sont plutôt bonnes lorsqu’il fait la mise au point, mais l’accroche reste difficile et le vignettage au delà de 280mm fait qu’on se demande pourquoi on a acheté un 500 !

Quelques photos prises avec lui… Ce n’est certes pas la qualité  de la gamme EF (série L) de chez Canon, mais le résultat est vraiment très bon, car par moments et jusque vers 250mm, je me suis posé la question si le piqué du « Bigma » ne serait pas meilleur qu’avec le « EF 100-400 Mark 1 » de chez Canon !!!

 

et c’est là, après une série totalement inutilisable à cause du vignettage, que je décide d’essayer le Bigma sur un EOS 7D (APSc)…

Oh miracle… L’accroche se fait et le vignettage devient vraiment plus léger au moins jusqu’à 400mm !!!

Contrairement à ce que les tests disaient, le Bigma est fortement à déconseiller sur un capteur 24×36. Tant que vous l’utiliserez sur un APSc, tout ira bien… Voire même TRÈS BIEN !!!

Je me suis donc équipé d’un APSc haut de gamme, l’EOS 7D MkII et me suis remis au travail… Toujours pas au niveau de la qualité d’image d’un Canon EF(L), mais sur le 7D MkII, le Bigma fait son travail et il le fait vraiment très bien !

Il accroche même à 500mm, le vignettage est acceptable, le piqué impeccable et malgré son ouverture de 6,3 dès 220mm, il est parfaitement exploitable sans trop monter en ISO même avec des lumières douces !

Place aux images :

En résumé…

Le « Bigma » est un excellent objectif, mais parfaitement inutilisable sur un appareil « Full Frame » !
Equipez-vous d’un très bon reflex APSc et vous pourrez capturer de très belles images avec cette grosse bestiole.


+/- du Bigma

Les « plus » :

  • la finition extérieure
  • Excellent piqué en petites focales et jusqu’à 400mm
  • Stabilisation excellente et moteur HSM assez rapide et silencieux
  • Pare-soleil qui se fixe et ne bouge plus (il y a un cran)
  • Très belle sacoche de transport.
  • Focale minimum de 50mm qui permet d’éviter de changer d’objectif toutes les deux minutes ! Le Bigma est l’unique zoom 10x du marché !!!


Les « moins »:

  • Son poids de 1’970gr
  • Bague de zoom un peu dure
  • Accroche AF pourrait être plus rapide avec un sélecteur de distances de mise au point.
  • Vignettage au delà de 400mm
  • Qualité d’image en légère baisse à fond de zoom
  • Inutilisable sur un reflex plein format (devrait être mentionné avant achat).

 

Conclusion :

Si vous cherchez un gros zoom polyvalent qui vous permet de très belles prises de vues sans devoir jongler avec plusieurs optiques (souvent hors de prix), si vous travaillez régulièrement de 50 à 400mm ou plus, le « Bigma est celui qu’il vous faut !

Si en revanche vous êtes un grand malade de la superbe qualité d’image à toutes focales et si vous utilisez un appareil avec capteur 24×36… Passez votre chemin !